La famille internationale

La mobilité croissante des individus les conduit à engager des relations présentant des éléments d’extranéité tels que leur nationalité, le lieu de célébration de leur mariage, le lieu de naissance de leur enfant, ou encore leur lieu de résidence ou de décès.

Le droit international privé de la famille a pour objet essentiel d’apporter des outils lorsque la situation présente un ou plusieurs éléments d’extranéité et qu’il convient de déterminer le juge compétent et la loi applicable à votre différend. Nous pouvons également vous conseiller ou vous assister pour des questions de reconnaissance ou d’exécution d’une décision judiciaire dans l’espace international.

Les praticiens du droit doivent aujourd’hui s’adapter à des problématiques juridiques autrefois essentiellement internes, et qui désormais s’inscrivent dans une sphère internationale. Le droit de la famille personnel et patrimonial, ainsi que le droit des successions sont ainsi confrontés à des questions complexes nécessitant une expertise approfondie en droit international privé pour déterminer une stratégie juridique qui vous serait la plus favorable ou la moins préjudiciable, ainsi que la maitrise de langues étrangères.

Notre expertise approfondie de ces matières nous permet de vous accompagner et vous conseiller au quotidien pour définir une stratégie juridique et patrimoniale la mieux adaptée à votre situation personnelle en présence d’éléments d’extranéité.

A cette fin, nous exerçons en anglais, en espagnol, en slovaque (tchèque) mais également en portugais, et travaillons conjointement avec des avocats d’autres pays spécialisés en droit de la famille. Nous disposons de ce fait d’un réseau compétent et réactif en Europe, et dans le monde entier.

Actualités

Le rejet de l’exception de litispendance comme obstacle à l’accueil de l’autorité de chose jugée d’un jugement de divorce étranger

La compétence juridictionnelle internationale du juge aux affaires familiales, acquise par une ordonnance de non-conciliation passée en force de chose ...

L’application d’office des règles de conflit de lois de source européenne

Dans cet arrêt du 26 mai 2021 (n°19-15.102), la Cour de cassation considère que le juge doit faire application d’office ...

L’interprétation stricte et avec célérité des exceptions au retour d’un enfant déplacé illicitement par l’un de ses parents

A l’occasion de deux arrêts publiés au printemps 2021, la Cour européenne des droits de l’Homme a mis en lumière ...

Rappel du champ d’application temporel du règlement « obligations alimentaires » de 2008

Dans cette décision, la Cour de justice de l’union européenne rappelle que le règlement Obligations alimentaires (CE) n°4/2099 du Conseil ...

L’accord procédural implicite quant à la loi applicable au régime matrimonial

Par cet arrêt, la Cour de cassation vient consacrer l’accord procédural en matière de régime matrimonial en admettant que celui-ci ...