Avocat collaborateur

Aurélia CORDEIRO

Contacter

Aurélia CORDEIRO a intégré le cabinet Mulon Associés en 2018. Titulaire d’un Master II en droit privé comparé (Université Paris XII), elle a notamment collaboré avec le département « Famille et successions » d’une Etude notariale parisienne.

Elle conseille une clientèle française et étrangère sur des questions familiales, patrimoniales et successorales internes et internationales.

Elle a acquis une expertise approfondie en droit international de la famille et des personnes, et participe régulièrement à des conférences avec l’Association Internationale des Praticiens du Droit de la famille (IAFL), l’Union Internationale des Avocats (UIA), ainsi que l’association internationale de juristes de droit de la famille (AIJUDEFA – Asociación Internacional de Juristas de Derecho de Familia).

Parallèlement, elle participe à la rédaction d’articles pour la Gazette du Palais spécialisé en Droit de la famille. Elle est également engagée dans le milieu associatif notamment l’Union des jeunes avocats et l’association Libre terre des femmes.

Aurélia exerce en portugais, espagnol, anglais et français.

Actualités

Rappel du champ d’application temporel du règlement « obligations alimentaires » de 2008

CJUE, 3e ch., 15 avr. 2021, no C-729/19, TKF c/ Department of Justice for Northern Ireland, Mme Prechal, prés. de ch., MM. N. Wahl, F. Biltgen, Mme L. S. Rossi, rapp., M. G. Hogan, ...

Le consentement au mariage, une affaire personnelle

« Il incombe au juge français de mettre en œuvre, pour les droits indisponibles, la règle de conflit de lois et ...

Rappel sur l’étendue du champ d’application de l’article 3 du règlement Bruxelles II bis

En matière de divorce, et conformément à l’article 3 du règlement Bruxelles II bis, une juridiction d’un État membre est ...

La fixation des modalités d’exercice de l’autorité parentale demeure l’office du juge, non celle des parties

Faute d’accord parental sur l’exercice du droit de visite et/ou d’hébergement du parent non résident, le juge aux affaires familiales, ...
/ / Les enfants

Divorce franco-marocain : application de la convention franco-marocaine du 10 août 1981 aux mesures provisoires et au prononcé du divorce

Si à la date de la présentation de la demande en divorce, les époux franco-marocains n’ont pas de nationalité commune, ...
Chargement…