Révocation d’un mandat de protection future portant atteinte aux intérêts du mandant, placement sous tutelle et suppression du droit de vote

Un manque de rigueur et de diligences dans la gestion du patrimoine de la mandante, ayant des conséquences financières, est de nature à porter atteinte à ses intérêts et justifie la révocation du mandat de protection future.

Le juge qui a mis fin au mandat de protection future peut ouvrir une mesure de protection juridique.

Réf : Gaz. Pal. 1 oct. 2019, n° 360e5, p. 74

GAZETTE DU PALAIS | GAZETTE SPÉCIALISÉE : DROIT DE LA FAMILLE