Dans le cadre d’un testament international, un notaire vaut mieux que deux témoins

L’annulation d’un testament authentique, pour non-respect des dispositions des articles 971 à 975 du Code civil, ne fait pas obstacle à la validité de l’acte en tant que testament international au regard des dispositions de la Convention de Washington du 26 octobre 1973.

Réf : Gaz. Pal. 8 janv. 2019, n° 339k0, p. 86

GAZETTE DU PALAIS | GAZETTE SPÉCIALISÉE : DROIT DE LA FAMILLE