L’arbitrage familial est un atout dans le processus de déjudiciarisation qui s’amorce

En effet, avec 19 membres – des avocats, des notaires et deux professeurs d’université (v. encadré) –, nous avons décidé de créer ce centre d’arbitrage des litiges familiaux. Les statuts viennent d’être déposés. Notre idée est de proposer un centre d’arbitrage en droit national et international, et de promouvoir l’arbitrage familial. L’arbitrage est traditionnellement réservé aux professionnels et au monde des affaires, alors que ses nombreux avantages (la rapidité, l’efficacité et la discrétion) sont des atouts dans le processus de déjudiciarisation qui s’amorce. En outre, il me semble urgent de proposer une alternative sérieuse à certains sites

Gaz. Pal. 9 avril 2019, n° 347j3, p. 10

Gazette du Palais – n°14