L’arbitrage familial : une des réponses à la déjudiciarisation programmée ?

La déjudiciarisation est au cœur des discussions et de nos préoccupations actuelles. Les avocats l’ont bien compris, le regrettent parfois, mais ne sont pas en reste pour trouver les moyens d’une justice plus apaisée et moins judiciaire. La déjudiciarisation n’est pas toujours bien vue car elle est surtout comprise comme la conséquence du manque de moyens de la justice. Et si ce n’était pas que cela ? Si cela était aussi le signe d’une évolution de la société, une société plus responsable et moins étatique, une société qui ne craint pas d’offrir à chacun un panel plus large de possibilités pour régler ses litiges.

Id : GPL325n0
Réf : Gaz. Pal. 3 juill. 2018, n° 325n0, p. 47