Florilège des premières questions des héritiers à l’ouverture d’une succession

Le règlement d’une succession n’est pas toujours un long fleuve tranquille : une recomposition familiale, des libéralités effectuées par donation ou par testament, comme encore des éléments d’extranéité, par exemple, en complexifient la résolution. Ainsi, notaire et avocat auront vocation à intervenir conjointement. Le notaire en charge de la succession aura ainsi souvent pour interlocuteur l’avocat de l’une ou l’autre des parties souhaitant se faire assister, tout d’abord dans un cadre amiable et, à défaut d’accord, dans le cadre judiciaire.

Issu de Gazette du Palais – n°01 – page 56

Date de parution : 07/01/2020

Id : GPL367g8

Réf : Gaz. Pal. 7 janv. 2020, n° 367g8, p. 56